Wedding District, le premier workshop mariage à New-York

ludivine-espir-photographe-mariage-new-york-wedding-destinationC’est une aventure unique, et géniale qui va se dérouler fin octobre cette année.
C’est le premier workshop mariage du genre dans toute l’histoire de l’humanité. It’s AMAZINGGGG (je m’entraîne à l’anglais et à l’exagération)

Oui, j’en fais un peu trop, mais c’est bien vrai. Je fais partie de cette aventure, car 3 femmes formidables ont un jour rêvé de créer ce workshop mariage à New York.

Pour faire simple, j’ai été sélectionné dans la catégorie photographe (non parce que cuisinière on aurait eu comme un petit souci), pour faire partie de l’équipe Française.

Cet article est dédié au tote bag pour New-York que je viens de recevoir.

Un article sur un tote bag ? Ludivine tu vas bien en ce moment ? (Je fais les questions/réponses ça met du suspense et ça me fais rire en plus 😉

Oui, je vais très très bien, je suis juste un tout petit peu méga excité, je vous rappelle que je vais faire un workshop mariage à New york, le wedding District, avec des gens géniaux.

Donc je vais me canaliser un peu, et vous parler de ce tote bag. Allez c’est parti

ludivine-espir-photographe-mariage-new-york-wedding-destination

Le tote bag pour le workshop mariage à New York

C’est très à la mode les tote bags cette année, perso je suis une femme et j’adore recevoir des cadeaux, alors vous imaginez bien comme je suis contente, en plus finir mes phrases avec « New York » à chaque fois, ça le fait grave, avouons-le.

Bref, MON tote bag, du workshop mariage à New York, il est top.

D’abord parce que j’ai encore dis New York, mais en plus, il est beau, et il annonce un peu la couleur.
Et je vais justement vous dire ce qu’il contient, car oui c’est important.

ludivine-espir-photographe-mariage-new-york-wedding-destination

Avant de vous en dire plus, je tiens à préciser que le logo du Wedding District à été créé par une participante du workshop, ce qui rends encore plus, cette aventure très humaine.
Il s’agit de Aurore Begey Bertrand de  l’atelier « Zeste d’amour – Event Designer » qui fait des faire-part, invitations, décorations de table , scénographie.

ludivine-espir-photographe-mariage-new-york-wedding-destination

 

Un livre sur New-York

ludivine-espir-photographe-mariage-new-york-wedding-destinationUn livre peut être très utile quand on part à New York.

Ce livre est fait un peu comme un livre multifonctions, dans le sens où on ne fait pas que le lire, pour se repérer ou prendre des infos.

Oui bon ok je l’ai pas encore lu, je l’ai depuis 2 jours seulement, mais je l’ai feuilleté, pour voir un peu de quel bois se chauffe ce guide/organizer.
La première page, est fait d’une pochette avec un plan des métros. Génial, on peux pas le perdre et c’est la première chose dont on a besoin.

Histoire de pouvoir sortir de l’aéroport et se rendre à son hôtel.

Ensuite il y a de quoi créer votre planning ce qui est pratique, histoire pour le coup, de savoir quoi faire, où, comment etc.

On peut même noter nos adresses et bons plans perso, ça peut servir aux amis, ou en tout cas, ça fait des souvenirs de les relire plus tard, les soirs de déprime, jour de pluie, ou autres cafards. Oui c’est important !

Il est détaillé par quartier, avec les bons plans et les incontournables.

Non je ne l’ai toujours pas lu, (mais pour pas écrire de bêtises, je vérifie tout ce que je vous dis, du coup je le feuillette en même temps)

Si ce livre nous a été remis, c’est qu’il est bien utile pour notre séjour.

ludivine-espir-photographe-mariage-new-york-wedding-destination

ludivine-espir-photographe-mariage-new-york-wedding-destination

ludivine-espir-photographe-mariage-new-york-wedding-destination

ludivine-espir-photographe-mariage-new-york-wedding-destination

 

Le planning du workshop mariage à New York

ludivine-espir-photographe-mariage-new-york-wedding-destinationC’est un peu le but de savoir ce que l’on va faire, même si on sait déjà un peu. Mais avoir le planning dans les mains, ça fait comment dire ? Boummmmm dans la tête et dans le coeur.

Il est joli tout plein, et d’entrée le premier jour on nous annonce une surprise. Re Boummmmm, mon Dieu le suspense est à son comble. Bref on sais pas, mais c’est une surprise.

Le deuxième jour on a un gala. Oui m’sieur dame, un G A L A à New York. Le truc de ouf, un vrai de vrai, dans une salle légendaire, bref le truc le plus important, que nous les femmes du workshop, on se demande depuis qu’ont le sait, c’est « OMG, mais qu’est-ce que je vais mettre ?  »

Parce que soyons clair, une femme reste une femme.

On va faire un gala, pas la fête à la saucisse du village. Donc la robe, les chaussures, et la coiffure, c’est les choses les plus importantes, quand ta phrase finie par New York, on est bien d’accord ?

Là je parle à toutes les femmes du monde entier, qui rêvent d’être Carrie Bradshaw. En tout cas moi j’en rêve.

ludivine-espir-photographe-mariage-new-york-wedding-destination
Bref, il n’y a pas que le gala évidemment, on va vivre tous les jours des aventures extraordinaires , on va travailler également, on ne part pas en vacances. Mais tout a été étudié avec soin, pour nous, et pour nous faire vivre une expérience unique, et magique.

ludivine-espir-photographe-mariage-new-york-wedding-destination

ludivine-espir-photographe-mariage-new-york-wedding-destination

 

Les petits plus du tote bag

  • On nous a remis notre métrocard, qui est factice mais que nous récupérerons sur place.
  • Il y a le stylo, trop stylé (jeu de mots, j’adore), du Wedding District. Pour signer des autographes au gala (on peut rêver c’est gratuit).
  • Le paquet de mouchoirs. A ce propos, un paquet de mouchoirs je ne suis pas sûre que ce soit suffisant. Je pense le vider entre l’avion et l’aéroport. Comment je fais après ? Non parce que je suis, comment dire, « sensible », et vous l’aurez compris, New York c’est un rêve pour moi, mais THE DREAM quoi. Le rêve de toute ma vie, auquel j’avais renoncé il y a belle lurette. Faute de moyens, faute de partenaire ou d’amis voulant partager ce rêve avec moi, faute de temps. Bref toutes les excuses qu’on peut se donner parfois, pour ne pas réaliser certains de nos rêves.
  • Le porte-clé en bois, que j’ai tout de suite accroché à mes clés. Histoire de faire ma crâneuse auprès des copines.
  • Le petit pin’s, je ne sais pas si ça se dit comme ça, mais bref il y a mon prénom et ma fonction. Et je suis toujours très fière de voir mon prénom suivi de « photographer » (bon là c’est en anglais, mais c’est pareil). Parce que je suis très fière de mon travail, c’est l’amour de ma vie mon travail. C’est un amour inconditionnel que je porte à ce métier.
  • Le petit carnet de notes, que je me suis empressé d’ouvrir, pour écrire « Merci ». Et là, stupéfaction. Un mot gentil, aussi doux qu’un doudou en pilou pilou. De la part d’Amandine notre capitaine, une des femmes qui a créé ce workshop à New york. Spécialiste des mariages à New York, wedding planeur, créatrice du Wedding District, de lagence Opaline. Et de Florence, scénographe florale à Les fleurs de Ninon, créatrice également de ce workshop, et mon amie. Moment Love <3.

ludivine-espir-photographe-mariage-new-york-wedding-destination

ludivine-espir-photographe-mariage-new-york-wedding-destination

ludivine-espir-photographe-mariage-new-york-wedding-destination

ludivine-espir-photographe-mariage-new-york-wedding-destination

ludivine-espir-photographe-mariage-new-york-wedding-destination

Voilà pour cet article, au sujet du workshop mariage à New York que je vivrais fin octobre début novembre.

Je ne vous ai pas encore tout, dis, ni présenter tout le monde, mais ça va venir.

Je tiens à dire à quel point je suis reconnaissante de faire partie de cette aventure, à quel point je suis envahie de gratitude pour tout cela.

A quel point ce voyage, ce projet, ce rêve, à déjà changer beaucoup de choses pour moi. Tant au niveau professionnel que personnel.

Je finirais cet article avec mon mantra préféré « Le bonheur, est, le chemin ».

Ludivine Espir photographe de mariage wedding destination.